La plaie des adaptateurs secteur

Après l’annonce par Nokia d’une estimation des pertes énergétiques dues aux chargeurs de téléphone portable branchés en permanence, la mise sur le marché de leur nouveau modèle équipé d’un mode veille (30 mW au lieu de 300 mW en cas de charge pour le modèle 3110 Evolve) est certes un progrès mais il est assez simple d’imaginer un interrupteur à déclenchement automatique qui permettrait au téléphone de couper le chargeur une fois que l’électronique détecte la fin de charge de la batterie. Bref j’ose dire que c’est un pas timide dans la bonne direction.

Petite introduction technique pour les non-initiés: à quoi servent ces adaptateurs secteur aussi appelé transformateur, du nom de son principal composant électronique ? Leur fonction est de fournir un courant continu basse tension nécessaire à l’électronique en général. La généralisation de matériel électronique a amené l’introduction de transformateur à l’intérieur des boitiers ou alors d’adaptateurs secteur externes pour de nombreux équipements: téléviseur, enregistreur vidéo, chaine Hi-Fi, alimentation informatique.

Ces composants sont la cause principale de la consommation des appareils en veille tant décriée. Débrancher est la solution mais ce n’est parfois pas si simple à appliquer. Les moniteurs informatiques (écran plat LCD) sont parfois alimentés par un tel adaptateur… et en faisant des mesures, on peut constater que moniteur allumé ou éteint, ça ne change pas grand chose au compteur – la consommation est quasi identique et l’énergie part en fumée au niveau du transformateur.

Ou plutôt devrait-je dire en chaleur. Car si vous n’avez par d’appareil de mesure (je pense que ça en vaut le coût), le premier indice pour détecter une consommation importante est la chaleur dégagée par l’adaptateur – car un transformateur chauffe particulièrement. Mais le plus dommage incontestablement c’est qu’il existe sur le marché des équipements dont la consommation en veille (ou adaptateur secteur branché mais appareil éteint) est indétectable – mesure à 0.0 W.

En tout cas, Nokia veut redorer son blason après avoir été déclassé par Greenpeace – son chargeur avec mode veille est intéressant mais je trouve qu’une consommation ainsi réduite est encore de trop, surtout si l’utilisateur pense qu’il n’est plus utile de le débrancher.

Plusieurs pistes s’imposent pour l’avenir:

  • imposer des consommations nulles hors fonctionnement et un seuil pour les veilles dans les normes européennes pour montrer la voie aux industriels récalcitrants
  • normaliser un réseau électrique basse tension pour profiter d’un seul transformateur intelligent au niveau du tableau électrique de l’habitation et ainsi diminuer les multiples pertes réparties (surtout avec l’arrivée de l’éclairage par LED)

Et dans l’immédiat, débrancher dès que ça ne sert plus – c’est encore le moyen le plus sûr !

Laisser un commentaire