Économiser le pétrôle maintenant !

La pénurie s’annonce, aucun nouveau gisement de pétrôle conventionnel n’a été découvert sur la dernière décennie, les resources disponibles aujourd’hui demande de plus en plus d’efforts pour en assurer l’extraction – en moyenne la consommation d’un baril est nécessaire pour en extraire 18. Le pic de production est déjà bien derrière nous: c’était en 2006 !

L’humanité doit se résoudre à économiser cette source irremplaçable pour certains usages avant d’avoir siphoné la dernière goutte pour refroidir une piste de ski en plein désert ou faire tourner une formule 1 sur un circuit.

Pour imposer l’usage d’alternatives au pétrôle là où cela est possible sans impacter trop fort les utilisations légitimes, on peut imaginer la mise en place d’une taxation graduée du pétrôle en fonction de l’usage qui en est fait… Idée complexe à mettre en oeuvre et uniquement pertinente si elle est appliquée de manière internationale avec des moyens de contrôle strict, mais à mon avis indispensable.

Le pétrôle bon marché n’est plus, tentons au moins de préserver aussi longtemps que possible une partie des réserves pour les générations futures.

Laisser un commentaire