Planage de semelle de fer à repasser endommagée

Une fois n’est pas coutume dans mes chroniques, voici un peu de bricolage. Celui qui aura fait tomber un fer à repasser moderne a pu constater que la semelle « ultra-glisse » a beau être en métal, le moindre choc la déforme comme de la pâte à modeler. C’est probablement un alliage léger qui transmet bien la chaleur mais bien trop ductile à mon goût.

Conséquence du choc, le bord de la semelle s’est écrasé et un peu de métal dépasse maintenant de la surface de la semelle. Cela représente souvent moins d’un millimètre mais c’est suffisant pour accrocher les fibres textiles, les sectionner et initier de méchants trous dans les vêtements.

Inutile de vous équiper d’une fraiseuse ou de prendre un gros matériel pour ce genre de dégât… surtout que vous risquez d’abîmer le reste de la surface encore intact.

Voici ce que j’ai utilisé:

  • une pierre à aiguiser, à eau ou à huile
  • un papier de verre. grain 2000, utilisé en carrosserie si je ne dis pas de bêtise


Je vous recommande de vous installer confortablement, avec un bon éclairage: il s’agit de cibler le défaut en retirant juste assez de matière pour retrouver un contact parfait de la semelle avec le textile, pas de massacrer la semelle avec un griffe suite à un mouvement brusque. Pour protéger la semelle, on peut poser autour du défaut un ruban de masquage: scotch papier avec une colle légère qui ne laisse pas de trace en général.

Poser le fer en position verticale stable, et passer la pierre sur le métal qui dépasse par un mouvement vers l’extérieur avec un angle suffisant pour éviter la zone intacte. Si vous avez le choix, préférer un grain assez gros pour avancer plus vite. Vérifier régulièrement si l’abrasion est suffisante en passant le doigt sur la surface. Assurer la finition avec le papier de verre, grain 2000 ou plus. Enfin tester sur un morceau de tissu synthétique que ça n’accroche plus.

Résultat:

Voilà qui me change de mes habituelles réparations de jouets…

Finalement, c’est aussi cela l’écologie: assurer la durée de vie des objets du quotidien en réparant, pour limiter les déchets et la consommation de matières premières et d’énergie.

Laisser un commentaire