How to install Subversion 1.7 from WanDisco repository on Debian Wheezy

Because my working copies have been migrated to 1.7, I really need this Subversion version even after Debian upgrade to Wheezy. And of course, I am lasy, I have no time to waste in compiling and want my Debian system to be clean – so I just want a debian package. WanDisco provides one… but for Squeeze.

Here is the way to install latest Subversion 1.7.x from WanDisco repository on Debian:

wget -q -O - http://opensource.wandisco.com/wandisco-debian.gpg | sudo apt-key add -

echo "deb http://opensource.wandisco.com/debian/ squeeze svn17" > /etc/apt/sources.list.d/wandisco-subversion.list
apt-get update
apt-get install subversion subversion-tools

But this fails on Wheezy because Berkeley DB package (that no Subversion users use since years…) libdb4.8 has been renamed into db4.8-util and is declared as dependency for libsvn1. I consider that dependency should be declared as recommended instead of mandatary… By the way, how to get it installed on Wheezy ?

Thanks to equivs package, we will create an empty configuration package called libdb4.8 to satisfy WanDisco libsvn1 squeeze package.


apt-get install equivs

cat > libdb4.8-control-wheezy <<EOF
### Commented entries have reasonable defaults.
### Uncomment to edit them.
# Source: <source package name; defaults to package name>
Section: misc
Priority: optional
# Homepage: <enter URL here; no default>
Standards-Version: 3.9.2

Package: libdb4.8
Version: 4.8.30-fake
Maintainer: Yves Martin <guess@free.fr>
# Pre-Depends: <comma-separated list of packages>
Depends: db4.8-util
# Recommends: <comma-separated list of packages>
# Suggests: <comma-separated list of packages>
# Provides: <comma-separated list of packages>
# Replaces: <comma-separated list of packages>
Architecture: all
# Copyright: <copyright file; defaults to GPL2>
# Changelog: <changelog file; defaults to a generic changelog>
# Readme: <README.Debian file; defaults to a generic one>
# Extra-Files: <comma-separated list of additional files for the doc directory>
# Files: <pair of space-separated paths; First is file to include, second is destination>
#  <more pairs, if there's more than one file to include. Notice the starting space>
Description: Link to new package name db4.8-util
EOF

equivs-build libdb4.8-control-wheezy
apt-get install db4.8-util
dpkg -i libdb4.8_4.8.30-fake_all.deb

Of course the control file may be improved with more relevant information, but it does the job. Subversion 1.7 is now installed properly and running on Wheezy without compilation.

If you have a StackExchange account, please vote for the question « How to tell apt that dependencies are resolved manually » which was a great help to create this procedure.

Hope this help.

Remark: if your APT configuration uses pinning, you may get troubles with libserf1. To avoid it, you shoud restrict pinning from WanDisco repository to subversion packages with patterns. Here is my /etc/apt/preferences.d/wandisco-subversion.pref, you probably will have to tune it to your system.


Package: *subversion* *svn*
Pin: origin opensource.wandisco.com
Pin-Priority: 950

Planage de semelle de fer à repasser endommagée

Une fois n’est pas coutume dans mes chroniques, voici un peu de bricolage. Celui qui aura fait tomber un fer à repasser moderne a pu constater que la semelle « ultra-glisse » a beau être en métal, le moindre choc la déforme comme de la pâte à modeler. C’est probablement un alliage léger qui transmet bien la chaleur mais bien trop ductile à mon goût.

Conséquence du choc, le bord de la semelle s’est écrasé et un peu de métal dépasse maintenant de la surface de la semelle. Cela représente souvent moins d’un millimètre mais c’est suffisant pour accrocher les fibres textiles, les sectionner et initier de méchants trous dans les vêtements.

Inutile de vous équiper d’une fraiseuse ou de prendre un gros matériel pour ce genre de dégât… surtout que vous risquez d’abîmer le reste de la surface encore intact.

Voici ce que j’ai utilisé:

  • une pierre à aiguiser, à eau ou à huile
  • un papier de verre. grain 2000, utilisé en carrosserie si je ne dis pas de bêtise


Je vous recommande de vous installer confortablement, avec un bon éclairage: il s’agit de cibler le défaut en retirant juste assez de matière pour retrouver un contact parfait de la semelle avec le textile, pas de massacrer la semelle avec un griffe suite à un mouvement brusque. Pour protéger la semelle, on peut poser autour du défaut un ruban de masquage: scotch papier avec une colle légère qui ne laisse pas de trace en général.

Poser le fer en position verticale stable, et passer la pierre sur le métal qui dépasse par un mouvement vers l’extérieur avec un angle suffisant pour éviter la zone intacte. Si vous avez le choix, préférer un grain assez gros pour avancer plus vite. Vérifier régulièrement si l’abrasion est suffisante en passant le doigt sur la surface. Assurer la finition avec le papier de verre, grain 2000 ou plus. Enfin tester sur un morceau de tissu synthétique que ça n’accroche plus.

Résultat:

Voilà qui me change de mes habituelles réparations de jouets…

Finalement, c’est aussi cela l’écologie: assurer la durée de vie des objets du quotidien en réparant, pour limiter les déchets et la consommation de matières premières et d’énergie.

Recycler ! C’est urgent…

Oui car la pénurie guète et le gaspillage à l’oeuvre dans tous les domaines et pour de nombreuses matières premières est devenu insupportable.

En effet du cuivre aux métaux rares utilisés dans des applications technologiques très spécifiques, les gisements connus sont exploités jusqu’à des profondeurs inaginables (2 km parfois !), aucun nouveau gisement n’a été découvert récemment et pour certains éléments il n’existe qu’un seul gisement. Même des éléments abondants sont concernés car leur exploitation n’est rentable que sous des formes concentrées, par exemple l’hélium lentement accumulé dans des cavités souterraines imperméables.

Ce constat amène des questions diverses: combien d’années avant que les prix déjà élevés (aluminium, platine, uranium…) ne partent en flèche, avant l’arrêt des extractions non rentables ou dangereuses, ou encore la limitation de l’exportation par les pays extracteurs pour privilégier un usage local: Chine, Afrique du Sud…

Il serait grandement tant d’agir: réduire les emballages, instaurer des filières de recyclage efficaces pour tous les produits, surtout les plus complexes: ordinateur, téléphone, voiture… Sinon il faudra bientôt fouiller nos vieilles poubelles – les décharges enfouies ici et là – pour récupérer les divers métaux devenus irremplaçables dans les technologies pointues que nous utilisons au quotidien.